Contreplaqués

En une journée, nous déroulons en moyenne 5 250 mètres de plaques de bois des troncs humidifiés. Nous la traitons ensuite dans des presses à vapeur ou à haute fréquence pour produire les pièces détachées de sièges, dossiers ou des contreplaqués lamellés plus complexes. Nous sommes en mesure d'offrir plus de 250 types de pièces en contreplaqué avec diverses méthodes d'usinage, y compris le perçage pour pièces forgées, le ponçage et le traitement de surface des plaques . Nous fournissons les pièces pressées non seulement pour le marché national, mais également à nos partenaires étrangers.

 

1 Préparation du matériau

À partir de l'automne jusqu'au printemps, nous plaçons les troncs de hêtre (grumes) dans les bassins extérieurs où nous les rinçons constamment à l'eau à une température de l'air ambiant dépassant 15 °C. Avant de subir la première étape du procédé de fabrication, le bois doit rester encore quelques jours dans des cuves plus petites dans lesquelles se produit sa plastification grâce à l'action contrôlée de la vapeur d'eau. Une fois retirées, les grumes sont écorcées et coupées à des longueurs voulues. 

2 Déroulage

Nous déroulons une grume pour obtenir une feuille d'une épaisseur de 1,15 mm. Les placages sont ensuite séchés à 160 °C et triés selon leurs dimensions et leur qualité. Quant à la qualité, nous distinguons trois niveaux : A, B, C. Sur les produits de la société TON, vous ne pouvez trouver que les plus beaux placages de qualité A sur les parties visibles de la chaise. Comme leur aspect est absolument impeccable, il suffit de réaliser leur finition avec un vernis. 

3 Disposition en couches

Les placages peuvent être superposés les uns sur les autres à partir de trois jusqu'à vingt-cinq pièces. Tout cela dépend des propriétés voulues et de la largeur ; après le pressage, chaque plateau correspond à un millimètre. Sur la face supérieure, il est aussi possible de placer un placage particulier (bois décoratifs, stratifié, placage décoratif). Les différents plateaux sont encollés avec de la colle. La colle utilisée est constituée de composants adhésifs et de durcisseurs (mélangés à la machine) dont le rapport est prédéfini. Actuellement, nous utilisons pour le collage des placages également une variante de colle très écologique sous forme d'un papier spécial. 

4 Pressage

Pour le pressage, nous pouvons utiliser 243 types de moules (en bois ou métalliques). Dans le cas où le client présente un intérêt sérieux, il est possible de faire fabriquer sur mesure un moule correspondant à sa propre forme. Le pressage même peut être réalisé par deux procédés technologiques : durcissement à haute fréquence ou celui à l'aide de la vapeur. Les presses à haute fréquence sont en mesure d´accepter de plus grands types de moules en bois également. Grâce à la disposition en couches, l'aspect final rappelle le bois naturel. La technologie fonctionne sur le principe du four à micro-ondes : grâce à l'oscillation des molécules du matériau (chauffage du matériau), la colle condense et la pièce pressée durcit. Les presses à vapeur sont, en règle générale, utilisées dans le pressage de petits types de contreplaqués, tels que les sièges ou les dossiers. Sur ce type de presse, nous utilisons des moules métalliques. 

 

Les produits finaux, tels que les sièges, les dossiers ou les pièces de meubles en bois lamellé-collé, font valoir leurs qualités dans une large gamme d´intérieurs, à commencer par le mobilier destiné aux appartements privés et aux restaurants, en passant par le mobilier scolaire jusqu'à l'ameublement des stades et des halls. Vous pouvez les trouver non seulement sur les produits TON, mais il est également possible de les livrer à d´autres sociétés. En cas d'intérêt de votre part, n'hésitez pas à nous contacter.

Le contreplaqué peut être commandé dans une quantité minimale de 10 pièces.
Josef Cigánek, mobil: +420 603 872 339, e-mail: josef.ciganek@ton