Naturally

Matériau renouvelable avec une histoire personnelle

1 le bois, un matériau vivant

Points de repère sur les routes, symboles spirituels, bases des écosystèmes, mais également une décoration. Les arbres. Grâce à leur bois, nous possédons un matériau renouvelable avec une histoire personnelle. 

2 croissance

Le bois provient du cambium, une couche de cellules située entre le bois et l'écorce. Celles-ci se divisent et créent, sur sa face externe, une écorce, et sur sa face interne, qui grandit plus rapidement, des cellules de bois. Dans notre région climatique, ses activités s’arrêtent avant la période hivernale et reprennent de nouveau au printemps - grâce à cela, nous pouvons observer les anneaux des arbres sur une coupe. 

3 texture du bois

La texture rend chaque produit unique. Elle est déterminée par la structure anatomique du bois (comme les anneaux de croissance, les rayons médullaires), sa couleur, sa brillance et la manière dont la coupe est effectuée. Les arbres à feuilles caduques possèdent une structure plus complexe et donc un dessin plus diversifié. La texture la plus marquée résulte des coupes tangentielles, dans l'axe longitudinal, plus loin de la moelle. 

4 rayons médullaires

Les rayons médullaires sont un phénomène naturel du bois, ils représentent de 5 à 10% de celui-ci. Grâce à leurs cellules, orientées perpendiculairement aux cernes, les nutriments peuvent pénétrer du liber dans le bois et dans la moelle. Ils ont également une fonction de stockage – ils stockent les substances riches en énergie, comme les féculents ou les graisses. Leur présence dans le dessin garantit qu’il s’agit bien de bois massif, et pas d’une imitation ou d’un contreplaqué. Les plus larges, bien visibles à l’œil nu, se trouvent par exemple chez le hêtre et le chêne. Lors d’une section radiale, traversant exactement l'axe longitudinal du tronc, les rayons médullaires forment des surfaces typiques, surnommées petits miroirs, pour leur brillance sous certains angles. 

5 nœuds

Le nœud se forme par le recouvrement d’une branche morte ou de la base d’une nouvelle branche par le bois. Ils sont plus nombreux chez les conifères, mais ils atteignent en revanche la plus grande taille chez les arbres à feuilles caduques, en particulier le hêtre et le chêne. Bien qu'ils puissent influer sur le taux de rendement, ils constituent un élément décoratif très apprécié dans l’industrie du meuble. Leur qualité est dérivée de leur couleur. S’ils sont plus foncés que le bois qui les entoure, les nœuds sont sains et en bon état. Chez nos produits, vous pouvez observer uniquement de petits nœuds incrustés, faisant plaisir aux yeux et ne perturbant pas la qualité du bois. 

6 couleur du bois

La couleur du bois dépend non seulement de ses éléments de construction, mais en même temps de nombreux autres facteurs, tels que la lumière, l'humidité de l’air, le climat, etc. Les plantes ligneuses de la zone tempérée sont donc généralement plus claires, celles de la zone tropicale possèdent, par contre, des couleurs plus vives. La couleur du bois n'est cependant jamais stable. Elle est affectée par la qualité de l’air, en particulier par les rayons ultraviolets, ou par les attaques des parasites. 

7 Fissures du bois courbé

Le cintrage manuel est un processus technologique très exigeant. Parmi ses caractéristiques spécifiques, notons les fissures qui apparaissent lorsque le bois est courbé dans de grands rayons en fonction de la direction des fibres. Ces dernières sont soumises à un fort stress pendant le processus de fabrication, qui provoque parfois une ouverture du bois sur son côté extérieur. Grâce à nos employés expérimentés, nous réussissons à éliminer les pièces dont la qualité pourrait être compromise par ce phénomène. Les fissures qui ne sont que superficielles sont réparées par collage et par fixation. Ensuite, après polissage, la chaise est parfaitement lisse et il n’y a aucun risque que la fissure réapparaisse. Dans le cas de teintures claires, une ligne foncée en forme de V peut être visible aux endroits concernés, mais elle se fond souvent dans le dessin du bois et n’affecte ni la solidité du produit, ni son utilisation. 

8 la vie du bois

Le bois est un matériau vivant. Il continue à respirer et à réagir à son environnement. L’humidité non-standard a un impact négatif sur sa forme (moins de 40% ou, à l'inverse, plus de 60%), les changements de nuances de couleurs ou la fissuration sont provoqués par les rayons du soleil directs ou les sources de chaleur (cheminées, poêles, chauffage). Accordez-lui les soins appropriés, il vous le rendra par son caractère unique.